Carnaval au Brésil : les différentes tendances

Article : Carnaval au Brésil : les différentes tendances
27 février 2017

Carnaval au Brésil : les différentes tendances

Le Frevo est un rythme musical ainsi qu’une danse. Il est évoqué partout dans le Brésil pendant la fête du carnaval. C’est un rythme traditionnel qui a surgi au cours du siècle XIX dans la ville de Recife, au nord-est du Brésil. (Crédit photo: Carta Educação).

Dès qu’on pose une question sur le thème du carnaval  à quelqu’un qui n’est pas brésilien ou qui n’a jamais vécu au Brésil, la réponse est généralement la même: la samba. Cependant, il y a différentes nuances, telles que: le frevo, le Maracatu et le Caboclinho, tous issus du Pernambouc, le Axé de la Bahia et le Boi-bumbá du Maranhão. Je vais vous montrer dans la première partie de ce billet une panoplie des rythmes et danses qui égaient les personnes durant la fête annuelle du carnaval dans l’état du Pernambouc, au Brésil.

J’avais déjà écrit un billet il y a quelques années où je décrivais que dans le nord-est brésilien, c’est le rythme du frevo qui contagie la foule pendant la fête du carnaval du Brésil. Toutefois, lorsqu’on demande aux personnes étrangères quelle est la plus célèbre fête brésilienne, elles nous répondent généralement toutes: La samba!

Puis, j’ai connu Steph, un jeune homme français très sympa, qui est arrivé à Natal depuis quelques jours pour séjourner dans différentes villes de la région nord-est du Brésil. Il a d’ailleurs créé un blog pour y témoigner ses agréables activités de loisirs durant les vingt-trois jours de son séjour. Ce n’est pas mal du tout, pourtant, devinez quel est le titre de son blog? <<23 days of samba>>. Je suis presque sûr qu’il ne va voir que  très peu de samba dans le nord-est brésilien, puisque les rythmes qui y mettent de l’ambiance sont différents. J’en distingue quelques-uns ci-dessous:

Le Frevo

L’état du Pernambouc est sans doute l’un des états du Brésil où il y a une grande richesse culturelle dans les moindres recoins. En ce qui concerne la fête du carnaval,  le Frevo se détache. C’est un rythme qui y est né et considéré comme Patrimoine immatérielle de l’humanité par l’Organisation des nations unies pour l’éducation, la science et la culture (Unesco). Aujourd’hui, le Frevo est répandu dans tout le Brésil. Le Frevo est le seul rythme brésilien urbain qui ne soit surgi ni de manifestations folkloriques, ni  de rythmes africains.

Le Maracatu

Le Maracatu est un rythme et une danse qui existent depuis le début de la colonisation dans l’état du Pernambouc. Il est pratiqué surtout dans les zones rurales. C’est un héritage des esclaves, qui dansaient en hommage au roi du Congo. Il y a deux sortes de Maracatu: le Maracatu rural et le Maracatu de baque virado.

Le Maracatu est un héritage des esclaves. Il est pratiqué par les ouvriers qui travaillent dans l’agriculture, mais, il est présent partout durant la fête du carnaval dans l’état du Pernambouc. (Crédit photo: Delma Paz/Wikimedia Commons).

Le Caboclinho

Le Caboclinho c’est une danse au rythme de la percussion et de quelques instruments à vent, surtout les flûtes. Pendant le défilé, les personnes utilisent une tenue qui ressemble aux vêtements des Indes.

Le défilé d’un groupe de Caboclinho durant la fête de carnaval dans la ville de Olinda, dans l’état du Pernambouc. (Crédit photo: Passarinho/Mairie de Olinda/Flickr).

Les Papangus

Les papangus auraient surgi  en 1881, dans la ville de Bezerros, dans l’état du Pernambouc. L’histoire raconte que les propriétaires des industries sucrières se déguisaient pour rendre visite à leurs homologues. Ils mangeaient une nourriture appelée <<Angu>>. Ils étaient donc connus comme les Papa-Angus ou Papangus.

Les papangus sont apparus dans la ville de Bezerros située à 107 kilomètres de la ville de Recife. Actuellement, ils font partie de la tradition du carnaval du Pernambouc. (Crédit photo: Mairie de Olinda/Flickr).

Dans cette première partie, nous avons pu connaître la diversité du carnaval brésilien. J’ai pu souligner quelques nuances du carnaval dans l’état du Pernambouc. Il est évident qu’il y a d’autres manifestations culturelles pratiquées dans d’autres villes du Pernambouc et du Brésil que nous traiterons dans un autre billet prochainement.

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, nord-est du Brésil.

 

 

Partagez

Commentaires

Fatim
Répondre

J'ai vraiment aimé ce qui a été dit concernant le frevo....effectivement, les gens pensent directement à la samba quand on parle de danse brésilienne. J'aurai aimé que le frévo soit aussi populaire et pratiqué que la samba dans les autres pays d'Europe et d'Afrique mais hélas! J'espère que le prochain article parlera du kuduro car j'aimerais vraiment savoir ce que c'est. Merci

Santana
Répondre

Merci Fatima pour ton commentaire sur mon blog. Je suis flatté. J'espère que les gens africains pourront connaître un peu de la culture de la region nord-est du Brésil, parce qu'on se ressemble aux africains. Je vais essayer écrire sur la danse Kuduro dans l'avenir. Voilà !

Steph
Répondre

Salut Fabio! C'est très sympa de faire de la pub pour mon blog. En effet, je ne connaissais pas le frevo avant d'arriver ici. Je l'ai découvert et j'aime bien. Merci de partager avec nous des informations sur le Brésil et plus particulièrement le Nordeste. Beaucoup de gens ne savent pas que les régions du Brésil sont très différentes.

Santana
Répondre

Salut Steph. Merci pour ton commentaire sur mon blog. Malheureusement, la presse bresilienne ne divulgue que des nouvelles du sud et sud-est du Brésil. Les nouvelles de la région nord-est qui apparaissent sont généralement des choses mauvaises. Néanmoins, nous avons les meilleures choses du Brésil. Voilà.

ana barros
Répondre

Texto completo e com ilustrações belíssimas. Uma aula em francês sobre os nossos ritmos. Parabéns!

Santana
Répondre

Merci Ana Barros. CestC'est toujours un grand plaisir pour moi votre participation sur mon blog. Bien à vous !

Antonio
Répondre

Merci Fabio pour cette texte riche.

Santana
Répondre

Salut! Antonio. Merci à vous pour votre participation sur mon blog. Bien à vous mon ami.