Les étudiants tête à tête avec la permaculture

24 octobre 2014

Les étudiants tête à tête avec la permaculture

Les étudiants du course technique en Halieutique (EAJ) , sous la surveillance de la professeure Joanice, en train de partir pour visiter la ferme de permaculture à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les étudiants du cours technique en Halieutique (EAJ) sont en train de partir pour visiter la ferme de permaculture à Macaiba, sous la surveillance de la professeure Joanice. (Crédit photo: Fabio Santana).

Des dizaines de lycéens de l’école agricole de Jundiai (EAJ), située à Macaiba (à 20 km de Natal), ont pu connaître, le 23 octobre 2014, une ferme qui utilise l’art de la permaculture. J’ai pu les accompagner durant leur visite de la ferme Araça, à Macaiba.

Aujourd’hui, malgré que le mot <<développement durable>> soit bien disséminé comme modèle de qualité par les industries ou les entreprises de tous les secteurs de productions, il y a encore au Brésil, un manque d’implémentations dans ce type d’activité et ses connaissances, dont le but est de repasser les technologies et de les maintenir pour les générations futures. Puisqu’aujourd’hui la façon traditionnelle de produire est quand même encore très employée au Brésil, généralement les propriétaires craignent d’utiliser des technologies durables car parfois, leurs coûts sont plus élevés que la méthode traditionnelle.

La permaculture

Une maison construit de matériels recyclables ou de matériels trouvés dans l’ambiance dans la ferme Araça. (Crédit photo:Fabio Santana).
Une grande maison dans la ferme Araça. Elle aurait été construite en utilisant des matériaux recyclables ou des matériaux trouvés dans les poubelles de la ville de Macaiba. (Crédit photo:Fabio Santana).

La permaculture est une nouvelle conception de vie qui concerne une compréhension des possibilités de l’écosystème dans l’optique d’une utilisation par l’homme, sans le détruire et avec des coûts minimaux. Celle-ci est traitée comme un méthode scientifique. Dans ce modèle, des  alternatives sont créées à partir de l’écosystème naturel afin de produire suffisamment de nourriture dans une propriété productrice donnée, en évitant un maximum d’impacts environnementaux où elle est insérée.

La ferme Araça

La ferme Araça a été créée il y a six ans dans une région victime de l’utilisation inadéquate du bétail. Donc, celle-ci était une région de végétation où l’herbe prédominait.

Les étudiants du cours de halieutique (EAJ) dans l'entrée de la ferme Araça, à Macaíba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les étudiants du cours de halieutique (EAJ) à l’entrée de la ferme Araça, à Macaíba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Selon Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça, à Macaiba, au début, la ferme avait pour objectif de reboiser le lieu qui était déjà très déboisé, mais, le but principal étant de produire des fruits, des légumes et des arbres en respectant les caractéristiques de la région, comme le climat et la topographie, par exemple. La récupération du sol, en utilisant des branches et des feuilles d’arbres, a été essentielle pour améliorer sa qualité et contribuer à la croissance des arbres. Voyez ci-dessous la comparaison entre un lieu où la permaculture est utilisée et un autre où elle ne l’est pas. 

Premièrement un lieu sans la méthode de la  permaculture, situé à coté de la ferme Araça. (Crédit photo: Fabio Santana).
Premièrement, un lieu sans la méthode de la permaculture, situé à coté de la ferme Araça. (Crédit photo: Fabio Santana).
Deuxièmement, l'un partie de la ferme Araça, où est utilisé la méthode de la  permaculture. (Crédit photo: Fabio Santana).
Deuxièmement, une partie de la ferme Araça, où la permaculture est utilisée. (Crédit photo: Fabio Santana).

Toute notre production de nourriture est de l’agriculture vivrière et les produits sont offerts à la communauté. L’idée de la ferme n’est pas commerciale. L’essentiel c’est de faire de la production durable et un recyclage et réutilisation de matériaux trouvés et de résidus. (Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça).

Irineu Andrade, du chapeau, est un ingénieur chimique à la retraitée. Il y a 6 ans qu'il a créé la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Irineu Andrade, (avec le chapeau et les lunettes), est un ingénieur chimique à la retraite. Il a créé, il y a 6 ans, la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Avis des étudiants

Les étudiants Thayris et Paulino du cours technique en halieutique durant leur visite à la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les élèves Thayris et Paulino, du cours technique en halieutique, durant leur visite à la ferme Araça, à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Selon les étudiants Paulino et Thayris, cette visite est très importante pour leur montrer comment un lieu presque détruit peut être récupéré et servir d’expérience pour des nouvelles activités de production. C’est fantastique de trouver quelqu’un comme monsieur Andrade, plein d’envie de préserver l’environnement.

En hommage aux lusophones,  il y a un interview en langue portugaise avec Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça.Voyez le podcast ci-dessous.

 


Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil

Partagez

Commentaires

ana barros
Répondre

Ótima matéria, Fábio! Conheci recentemente o termo permacultura, fiquei encantada com o interesse dos jovens pela tradição do cultivo das sementes, preservação do solo e permanência do ecosistema. Parabéns!

Santana
Répondre

D'accord Madame Barros. Mais, celle-ci c'est une arte ni seulement aux jeunes, elle est aussi une arte pour quelconque âgé.

Noelly Medeiros
Répondre

O Sítio Araçá é realmente um exemplo de preservação e sustentabilidade. Ainda não conheço, mas já ouvi falar que é um local que nos inspira a respeitar ainda mais nossa natureza. Parabéns pela matéria!

Santana
Répondre

Merci Noelly. Je suis très heureux pour ton commentaire à mon blog. Une bonne année à toi.

Juliana Costa
Répondre

Excelente trabalho, tando do dono da fazenda como seu, contudo essas ações precisam ser divulgadas para assim serem replicadas. Quero fazer parte deste, conhecendo, repassando tais conhecimentos ao nossos alunos e divulgando. Parabéns e vamos nos organizar para realizar tal campo ; )

Santana
Répondre

Tout à fait Juliana. Je vous remercie de votre avis et je vous invite déjà à bien connaître la ferme Araça. Je crois qui sera un réel plaisir la votre aide.