Les voleurs: Ça n’existe qu’au Brésil?

Article : Les voleurs: Ça n’existe qu’au Brésil?
2 septembre 2018

Les voleurs: Ça n’existe qu’au Brésil?

Les voleurs? Tout d’abord, certains d’entre vous sont déjà curieux ou vous êtes en train de poser la question : Pourquoi un blogueur brésilien est vraiment intéressé par poser cette question sur la présence ou l’absence de voleurs en Afrique? (Crédit photo: Pixabay).
Voilà ! J’habite au nord-est du Brésil, dans la ville de Natal. Il s’agit d’une ville  de taille moyenne par rapport aux principales villes de ce pays. Ici, actuellement, le manque de sécurité est l’un des principaux soucis qui mettent au pied du mur les hommes politiques, les entrepreneurs, les citoyens, les conducteurs d’automobiles… Donc, ça nous dérange tous. Alors ! Il ne s’agit qu’un des nombreux soucis auxquels la société brésilienne fait face au jour le jour. Cependant, je suis vraiment curieux car beaucoup d’amis africains, originaires de n’importe quel pays,  m’ont déjà affirmé qu’il n’y avait pas de voleurs chez eux. Voilà! Quel est le secret de la boîte?

L’historique des vols et voleurs à la planète :

Le vol semble remonter à l’origine de l’humanité. De tous temps et dans toutes les civilisations, il est reconnu et à la fois commis et puni. Il y a plusieurs types de vols. Selon l’histoire, il y avait des voleurs très célèbres. Robin des Bois et Arsène Lupin sont quelques-uns de ces personnages.

Le cinéma a mis en scène des voleurs de renom. Au fil du temps, suite à la globalisation, il y a eu beaucoup d’arnaques qu’aujourd’hui peuvent être considérés comme des vols. D’entre eux, les crimes commis par exemple sur internet contre une banque en ligne. (Crédit photo: Wikimedia Commons)

La corruption: C’est pour ça?

Même s’il y a beaucoup de corruption partout dans le Brésil, je ne crois pas que ce mauvais exemple soit le responsable par la malhonnêteté d’autres personnes. Voilà ! Peut-être que je me trompe, car les exemples négatifs peuvent apporter d’autres exemples similaires.
Par suite, s’il y a plus de  corruption au Brésil, vraisemblablement, il y aura plus de vols et des voleurs là-dedans. Toutefois, la corruption est présente dans beaucoup de pays de la planète. D’ailleurs, y compris dans les pays, dans lesquels je suis en train de souligner dans cet article, tels que: Bénin, Guinée-Bissau, Sénégal, Burundi, Burkina Faso, etc.
De ce fait, je trouve que la corruption n’est pas la raison principale des vols et de la grande quantité de voleurs dans ma ville et dans mon pays, étant donné que la corruption est présente également en Afrique. Ce n’est pas vrai ?

C’est à cause de la législation courante ?

En ce qui concerne la législation brésilienne, elle juge d’une façon trop lente les principaux événements où il y a de petits délits. Puisqu’aujourd’hui le système pénitentiaire traverse sa principale crise, on sait que les crimes concernant aux petits vols sont considérés comme étant d’un niveau trop bas de punition pour ceux-ci qui les ont commis. Même s’il y a quelqu’un qui porte plainte, les voleurs seront libertés trop vites après avoir payé des petites amendes . Et cela ne sera qu’une grande surprise si vous ferez volé une deuxième fois ou de plus par le même cambrioleur. Donc, il est possible que la législation ou que le système judiciaire actuel soient les responsables par l’augmentation du nombre de vols au Brésil. C’est vrai?

La législation en Afrique

La législation de beaucoup de pays du continent africain prévoit une punition trop sévère pour les infracteurs. Je n’ai pas consulté la législation de tous les pays du continent africain, néanmoins, un exemple m’a fait frissonné. Je n’ai pas besoin d’expliquer davantage, parce que le titre m’a déjà laissé effrayé: « 70 mozambicains sont mis à la prison perpétue... » . Il ‘s’agit d’un article divulgué sur la presse de l’Afrique du sud, dans lequel 70 mozambicains qui auraient commis des vols et des cambriolages ont été condamnés à la prison perpétue dans leur pays. Je ne sais pas s’il s’agit d’une règle courante là-bas ou partout en Afrique. Néanmoins, je suis déjà convaincu que les lois les plus sévères pourraient diminuer la fréquence des vols dans nos villes du Brésil.

Alors. C’est évident qu’on ne peut jamais oublier des mesures qui peuvent diminuer la criminalité chez nous. Je suis sûr qu’on doit tout d’abord augmenter les investissements en éducation et culture pour qu’on puisse réduire la quantité de vols et de crimes d’une manière générale, surtout chez les jeunes. En conclusion, je finis cet article en vous posant cette question: Il y a des vols dans votre ville ou pays? Ils en sont beaucoup ou pas? Parce qu’aujourd’hui à Natal ils sont chaque jour plus nombreux. »

Cet article a été révisé par le professeur Isabelle Benevides, de l’Alliance Française de la ville de Natal (AFN), Brésil.

SANTANA Fabio, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-est du Brésil.

Partagez

Commentaires

camila
Répondre

Je suis d'accord avec vous quand vous dites que les investissements en éducation et culture peuvent réduire cette sorte de situation.
On accompagne les nouvelles à propos de Natal aux médias. Bon courage à vous !

Santana
Répondre

Tout d'abord, merci à vous pour votre commentaire et pour votre avis. Puis, nous sommes d'accord. On a le meme égard sur l'importance des investissements. Finalement, c'est un réel plaisir vous avoir ici. Voilà. Merci Camila.

Béh-alta TOKOD Mouila
Répondre

Bonjour, Fabio.
L' article est si intéressant. C'est vrai que le vol qui existe depuis des générations et s'étend à toutes les formes actuellement est un vice qui gangrène les sociétés. L'Education, la culture, d'accord,pour l'amélioration ou l'enraiement de ce fléau. Mais, personnellement, je me dis que ce sera de la peine perdue. C'est ancré dans les mœurs nonobstant les lois quelques fois sévères : la prison à perpétuité !

Santana
Répondre

Salut! Beh-Alta. Merci à vous pour votre enrichissant commentaire. L'éducation et la culture seront toujours la meilleure option, bien qu'il soit nécessaire des mesures socio-éducatives parfois. Bien à vous!

Daniella
Répondre

Je pense que l"éducation et la culture sont tout! Quand une personne fait partie d|une famille communitaire que lui peut aider dans les choses qu"il n"a pas, la personne n"a pas besoin de voler.

Santana
Répondre

Salut ! Damiele. Oui. Effectivement. Ici au Bresil les voleurs nous tiennent. C'est terrible. Merci à vous pour votre Participation. Bien à vous !