17 novembre 2017

Les réseaux sociaux: Jamais au grand jamais

Dès que les services d’accès sur internet ont été mis à la disposition des personnes aux quatre coins de la planète, de nombreuses personnes utilisent les réseaux sociaux continuellement. D’ailleurs, on a déjà entendu parler qu’aujourd’hui ce serait vraisemblablement difficile de survivre sans les réseaux sociaux. Donc, j’ai  bien décidé de passer un week-end sans consulter l’internet ou les réseaux sociaux. Aurais-je survécu? (Crédit photo: Pixabay)

Qu’est-ce que les réseaux sociaux?

En fait, un réseau social représente un groupement qui a un sens : la famille, les collègues, un groupe d’amis, une communauté, etc. Cependant, lorsque je parle de mes réseaux sociaux, je parle de mes services de messagerie, des applications sur mon téléphone portable, telles que: Facebook,  WhatsApp, Service de mail, Linked, etc. J’ai décidé de quitter tout cela pendant le week-end.

Le coup d’envoi, le premier round

Puisqu’il était vendredi, j’étais allé au boulot depuis tôt. Jusqu’au moment, je n’avais pas encore senti aucun effet mauvais en ce qui concerne mon absence sur les réseaux sociaux. J’étais en train d’accomplir mes obligations quotidiennes. Néanmoins, à la fin de la journée, j’ai eu l’envie de mettre à l’écart mon idée initiale. Je voulais jeter un coup d’œil aux applications sur mon téléphone portable.  Il faudrait consulter des nouvelles ( la politique au Brésil, la faiblesse de l’économie, la journée de l’équipe laquelle je supporte, etc). Toutefois, il fallait poursuivre ma mission. Je l’ai continuée.

L’abstinence : Je m’arrange tout de même

L’absence de telles ressources m’obligeait à refaire des choses lesquelles avaient été considérées pour moi obsolètes. En ce moment-là, je lisais la version imprimée du journal, je regardais au grand reportage à la télé, et, d’ailleurs, je dînais avec ma famille. Cela m’a fait réfléchir qu’il y aurait beaucoup de choses importantes pour m’occuper. Donc, j’ai vaincu le premier round. Bravo! (Crédit photo: Flickr)

L’appareil de radiodiffusion : Ça marche encore

Hélas, la majorité des personnes ont écarté leurs appareils de radiodiffusion. J’ai heureusement pu accompagner des nouvelles grâce aux diffusions des radios locales. J’ai encore saisi des diffusions des radios étrangères (la BBC Afrique, la Radio France Internationale et la Radio Chine Internationale) qui émettaient leurs bulletins en langue française pour l’Afrique de l’ouest, sur les ondes courtes. Cela m’a beaucoup plaît car je suis étudiant en langue française. (Crédit photo: Fabio Santana)

La remise en forme : On y va

À cause des réseaux sociaux, j’ai déjà abandonné par plusieurs fois mes activités physiques, parce qu’on s’occupe longtemps en ligne sur telles applications. Mon absence des réseaux sociaux m’a permis de faire de la course à pied. À la fin de cette activité, j’ai pu faire de la natation à la mer. Ensuite, je me suis détendu à la piscine. C’était époustouflant!

Les accros :  Qu’est-ce que s’est passé?

Au moment où je prenais mon déjeuner avec ma famille dans un petit restaurant, je voyais une famille entière assise qui occupait une table à côté de la nôtre.

C’était épouvantable. Ils ne se regardaient pas les yeux dans les yeux. Ils n’utilisaient que leurs téléphones portables sans se rendre compte d’autrui. J’ai pu vérifier comme nous sommes si méprisants lorsqu’on porte tels équipements. (Crédit photo: Pixabay)

J’ai survécu,  Il est déjà la fin du week-end

C’était déjà la soirée du dimanche. Le week-end s’achevait. Je ne pouvais pas croire que j’avais passé tout un week-end sans la présence des réseaux sociaux. J’ai heureusement su m’occuper. J’ai mis à l’éprouve qu’il y a de choses si intéressantes dont nous pouvons en profiter et s’amuser au jour le jour. Pourtant, je sais qu’actuellement, on doit utiliser telles ressources, parce qu’elles  facilitent nos obligations et affaires, au-delà des renseignements professionnels et personnels.

Finalement, au fil du temps, la modernité nous apporte des nouvelles ressources importantes. Alors, il faut qu’on sache les utiliser pour qu’elles ne viennent pas à déranger notre vie. Enfin, ç’a été. J’ai vraiment aimé cette expérience.

Fabio Santana, Mondobloguer RFI à Natal, Nord-est du Brésil

Partagez

Commentaires

CKOF
Répondre

Super votre article ! Moi je ne saurais jamais vivre sans mes réseaux sociaux. Félicitations !!

Santana
Répondre

Salut ! Camila. Merci à vous pour votre commentaire. C'est réellement un peu difficile de rester sans les réseaux sociaux au jour le jour. Pourtant, on a heureusement réussi ! Mais, juste par le week-end. Bien à vous !

sofia
Répondre

Superbe article. Santana tu fais un excellent travail. Hâte de lire la suite. Bonne continuation !

Santana
Répondre

Salut! Sofia. Merci à vous pour votre participation sur mon blog. Ça me fait vraiment du plaisir. Mes meilleures salutations pour vous et pour tous les citoyens et citoyennes de la Belgique. Merci bien!

Merdine
Répondre

FELECITATIONS Mr FABIO.

Santana
Répondre

Salut! Merdine. Merci à vous pour votre commentaire sur mon blog. De bonnes choses! Voilà!

Dorine
Répondre

Vous avez écrit un article bien intéressant et je vous en félicite ! Certes, il est parfois bien compliqué de cesser partiellement d'utiliser les réseaux sociaux mais cela fait vraiment du bien de réfléchir à sa manière de les utiliser afin de n'en pas devenir esclave (au risque de délaisser les choses et les personnes qui nous entourent)...

Santana
Répondre

Salut! Dorine. Tout d'abord, merci pour votre participation sur mon blog. Deuxièmement, je suis tout à fait d'accord avec vous. Finalement, selon moi, il y a déjà beaucoup de monde qui sont des esclaves des réseaux sociaux. À bientôt.

Ikram
Répondre

Salut !
Pour moi je peux bien vivre sans les reseaux socio .. mais je pense que des fois on y plutout acro aux personnes qu'on a sur ces applis et pas l'appli même .
Super travail mon pote .. bon continuation

Santana
Répondre

Salut! Merci pour votre commentaire sur mon blog. Je suis d'accord avec vous. Bien à vous!

Thayenne
Répondre

Très bien, Fabio! Grâce à Dieu je suis complètement déconnectée des réseaux sociaux hahaha

Santana
Répondre

Salut! Thayenne. Tout d'abord, grand merci pour votre participation sur mon blog. Puis, je suis partiellement d'accord avec vous. Je ne suis pas accro, néanmoins, j'utilise les réseaux sociaux. À très bientôt.